Qu’est ce qu’une déesse grecque peut nous apprendre sur la perte de « poids » ?

perdre du poids

Eos, la déesse grecque de l’aurore, avait un penchant pour les beaux mortels.

Malheureusement, à son grand désarroi, ceux-ci finissaient toujours par vieillir et mourir.  Alors, quand la déesse tomba folle amoureuse de l’ensorcelant Tithon, elle supplia Zeus de lui accorder l’immortalité.

Généreux, le dieu accéda volontiers à sa requête. Seulement, Eos avait omit de préciser que ce qu’elle voulait vraiment pour son chéri, ce n’était pas la vie éternelle mais plutôt la jeunesse éternelle.

Peut-être pensait-elle que ça allait sans dire?

Cet oubli aura des conséquences dramatiques. Vieillir éternellement est un sort bien plus cruel que la mort.  Au fil des ans, Tithon devient si faible et si infirme, qu’Eos se résolut à mettre fin à son calvaire en le transformant en cigale.

La mésaventure de la déesse et de son époux nous enseigne que la formulation d’un souhait est importante. Même, ou plutôt surtout, si les choses paraissent évidentes.

Qu’avez-vous à perdre?

Vous voulez perdre du poids ? Pas de problème, les vendeurs de régime, qui ne sont pourtant pas des Dieux, vous donneront exactement ce que vous demandez.

Vous perdrez du poids.

Mais le mot « poids » est affreusement imprécis. Cela peut être n’importe quoi le « poids ».

Par exemple, quand je rentre chez moi en hiver et que j’enlève mon gros manteau, mon écharpe géante et mes bottes fourrées, je perds du poids.

Après un passage chez le toiletteur, mon chat aussi perd du poids.

Je sais, je sais, quand on dit perdre du « poids », on parle de graisse. Cela va sans dire. C’est évident.

Mais, rappelez-vous la mésaventure d’Eos. L’imprécision dans le vocabulaire peut avoir des conséquences inattendues.

Ce qu’on oublie de préciser lorsqu’on dit « perdre du poids »

Quand vous faites un régime, vous perdez du poids, certes, mais ce poids n’est pas constitué que de graisse.

Chaque fois que vous perdez de la graisse, vous perdez aussi du muscle. Les proportions vont dépendre de la sévérité du régime. Plus le régime est hypocalorique, plus vous détruirez votre précieuse masse musculaire.

Pourtant, sur votre balance, c’est mission accomplie : vous avez perdu du poids.

Comme promis.

Après un régime, reconstruire les muscles demande du temps et des efforts. Par contre remplir à nouveau ses cellules graisseuses, ne requière rien de particulier. Il suffit de manger normalement.

Surtout que le régime a ralenti votre métabolisme et boosté vos enzymes de stockage.

Résultat : vous retrouvez assez rapidement votre  » poids  » d’avant régime, mais ce « poids » ne recouvre plus la même réalité. Maintenant, votre pourcentage de masse graisseuse a augmenté.

Votre aspect physique a changé aussi. Vous avez plus de graisse et moins de muscles.

Tout cela en conservant le même « poids ».

Le poids n’est pas toujours mauvais

Prendre 1 kg de graisse ou un kilo de muscle, c’est tout à fait différent.

La première différence est d’ordre tactile, le muscle est ferme et la graisse molle.

La graisse est aussi moins compacte et plus volumineuse que le muscle, donc vous serez  plus à l’étroit dans vos vêtements.

Prendre du muscle, contrairement à ce qu’on pourrait penser, affine la silhouette. Comme le muscle est plus compact, vous pourrez même vous habiller une taille en dessous.

Une personne de 60 kilos avec un pourcentage de masse grasse de 22 % aura l’air plus mince qu’une autre ayant la même taille et pesant le même poids, mais avec 32% de graisse corporelle.

Les muscles sont de grands consommateurs d’énergie. Quand vous augmentez votre masse musculaire, vous augmentez la vitesse de votre métabolisme. Plus de muscles, c’est aussi plus de force et des articulations mieux protégées parce que entourées d’une structure musculaire solide.

La leçon d’Eos

Lorsque vous faites un régime, vous perdrez du « poids » (graisse, muscles, eau) et sur le moyen et le long terme vous engraissez. Dans le même temps vous affaiblissez votre organisme. Vous perdez force et tonus.

Exactement, le contraire de ce que vous voulez.

Ce que vous voulez vraiment c’est maigrir, c’est-à-dire perdre de la masse grasse et gagner en masse maigre (les muscles). Et ça aucun régime ne peut vous l’offrir parce que pour maigrir et construire du muscle, il faut d’abord manger suffisamment.

Eos nous enseigne l’importance de comprendre ce qu’on veut vraiment et d’apprendre à le formuler clairement. Cela nous évite les mauvaises surprises et surtout cela nous permet de mettre au point les bonnes stratégies.

Vous pouvez commencer par :

  1. surtout ne pas faire de régimes, ou si vous en faites un, le stopper immédiatement ;
  2. manger suffisamment et régulièrement ;
  3. vous entraîner à la bonne intensité pour brûler vos graisses.

~~Nathalie

Image : Louis-Jean-François Lagrenée :  « Aurore qui quitte la couche du vieux Tithon » 1763,  (détail, Vincenza – Galerie Alfonsi Dipinti Antichi)

Avertissement : Les informations proposées par Fueling Your Dreams ne se substituent pas à un avis médical auprès des professionnels de santé compétents.

Copyrights © 2018 Fueling Your Dreams. Toute reproduction, même partielle, du contenu de ce site est strictement interdite.

Un commentaire sur “Qu’est ce qu’une déesse grecque peut nous apprendre sur la perte de « poids » ?

  1. Pingback: La vérité sur les régimes que tout le monde connaît mais ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*